· 

Comment ne pas divorcer quand on fait du triathlon

Après vous avoir expliquer pourquoi ne pas vous mettre en couple avec un triathlète et comment draguer pendant un triathlon. Cet article vous donne des conseils pour ne pas divorcer quand on fait du triathlon ! 


Selon une étude hongroise, 27% des couples se séparent à cause du triathlon.

Cela est due au temps que le triathlete octroie à sa pratique En délaissant égoïstement sa famille ! 

Son/sa conjointe trouve alors du réconfort dans les bras d’un(e) sédentaire qui lui donne le temps dont il/elle a besoin.


Mais ceci n’est pas une fatalité et il est possible de trouver des méthodes pour rester en couple.


Méthode nº1 : s’entraîner quand il/elle dort.

La première solution est de profiter des moments où votre conjoint(e) dort pour aller vous entraîner.

Vous vous couchez avec votre moitié et lorsque vous observez qu’il/elle s’est endormi(e), vous quittez discrètement le lit conjugal pour réaliser votre entraînement.

Je ne vous cache pas que cela peut être compliqué de faire votre sortie longue en vélo de 1h à 5h du matin puis d’enchaîner avec votre journée habituelle mais votre couple en vaut la peine, non ?

Limite de cette méthode : attention à ne pas devenir exécrable avec l’accumulation de la fatigue !


Méthode nº2 : la/le forcer à pratiquer avec vous.

Vous aimez le triathlon alors pourquoi pas votre conjoint(e).

La deuxième méthode est de forcer votre moitié à vous accompagner lors de vos séances d’entraînements. Même s’il/elle n’apprécie pas au début, le plaisir de la pratique arrivera forcément au bout de quelques semaines ou quelques mois...

Limite : cette méthode est quitte ou double puisqu’elle peut avoir l’effet inverse : que le divorce soit prononcé plus tôt que prévu ! 


Méthode 3 : choisir des triathlons à l’autre bout du monde pour le voyage.

Pour ne pas que votre conjoint(e) vous reproche votre absence, inscrivez vous uniquement sur des triathlons que vous intègrerez à de beaux voyages : Etats-Unis, Australie, Île Maurice, Île de la Réunion,...

Vous verrez, votre moitié vous motivera même à enchaîner les compétitions !

Limite : il faut un bon budget pour ne pas que votre conjoint(e) ne se lasse.


Méthode 4 : lui offrir une sortie qu’il/elle apprécie.

A chaque entraînement où vous laissez votre famille, vous leur organisez une sortie qui leur plait : massage, cinéma, Disneyland, spa, escape game,...

Ainsi, ils attendront votre prochaine entraînement avec impatience !

Limite : en plus du budget conséquent, cela vous prendra plus de temps à organiser que vos entraînements...


Méthode 5 : célibataire, c’est bien aussi. 

Si aucune de ces méthodes ne fonctionne, dites-vous qu’être célibataire, ce n’est pas mal non plus. Personne pour vous faire des reproches, des entraînements que vous pouvez placer quand vous le voulez.

Limite : il y a vraiment une limite à cette méthode ?



Découvrez l'histoire de Thierry qui se lance dans le triathlon sans penser aux conséquences sur sa vie et sa famille : Un triathlon... Mais à quel prix ?


Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    laidkeep (lundi, 14 mai 2018 19:10)

    Tu as oublié de parlé du problème du HT dans le salon et des vélos dans les différentes pièces de la maison, avec les roues, le petit matériel et les vêtements....
    Méthode 6 : louer/acheter dans un F5 minimum
    Limite : à Paris par exemple, ce n'est pas facile....

  • #2

    legyle (mardi, 15 mai 2018 13:04)

    Méthode 7, variante de la 2 ( je l'ai mise en pratique et ça fonctionne terrible):

    - Avoir une mère qui adore ses enfants et qui ne peut rien leurs refusés,
    - Avoir des enfants qui vous prennent en exemple et qui veulent absolument faire le même triathlon que vous,
    - Trouver des triathlons avec triathlons enfants,

    Et hop Maman veut bien et adore même les accompagner ... Je sais quelle vient moins pour moi, Lol, mais ca me permets de les faire quand même !!!

  • #3

    Alexandre (mardi, 15 mai 2018 14:26)

    Méthode 8: Choisir une femme triathlète!
    Limite: l’amour ne se choisit pas mais vous tombe dessus sans prévenir...

  • #4

    Laurent (vendredi, 18 mai 2018 22:14)

    Méthode 9 :
    choisir une catholique pratiquante, comme ça tous les dimanches matin elle va à la messe, et toi tu peux faire ta sortie vélo tranquillement !
    Le seul problème c'est que dès le 1er enfant, il faudra rester à la maison le dimanche matin pour garder bébé pendant que Mme est à la messe...
    C'est donc une méthode efficace à court terme...

    Méthode 10 :
    choisir une catholique pratiquante, et stérile !
    Comment en être sûr ? éh bien si ses parents sont stériles, il y a de fortes chances qu'elle le soit aussi

  • #5

    christophe (dimanche, 20 janvier 2019 10:19)

    Observation de la méthode 10
    si les parents sont stériles ou la mére est la vierge marie ou elle à était infidèle pour avoir une fille

  • #6

    christophe (dimanche, 20 janvier 2019 10:23)

    Méthode 11
    marié vous avec un agent hospitalier qui on des horaires très varier.

  • #7

    Illiona (dimanche, 03 février 2019 16:40)

    J’ai le même problème avec mon mec (c’est moi la triathlete) ... aucune méthode ne fonctionne + mec hyper jaloux + pression psychologique pour que j’arrête.
    Des athlètes prétendants au mariage ? (Je préfère prévenir il va falloir me suivre !)